Contribution à la détermination de la teneur en caféine du café produit au Burundi

  • Ferdinand Ndikuryayo Université du Burundi
  • Paynet Ndihokubwayo Université du Burundi
  • Pierre Claver Mpawenayo Université du Burundi
  • Prosper Cishahayo Université du Burundi
  • Christophe Niyungeko Université du Burundi
  • Godefroid Gahungu Université du Burundi
Mots-clés: Burundi, caféine, dosage, café.

Résumé

La caféine est un alcaloïde dont une consommation excessive peut provoquer des effets négatifs sur la santé humaine. La teneur en caféine de 21 catégories de café produit au Burundi a été déterminée afin de proposer des prises quotidiennes sans conséquences néfastes sur la santé des consommateurs. Le dichlorométhane et l’eau ont été utilisés pour extraire la caféine dont la teneur a été estimée par spectrométrie UV-Visible. Les résultats révèlent que la teneur en caféine se situe entre 1,12 ±0,02% et 1,54 ± 0,02% respectivement pour Fully Washed 15 + ( FW 15 + ) produit à Kayanza et Natural 2 produit au Mirwa. L'analyse de variance (ANOVA) couplée au test de Duncan a révélé que les teneurs en caféine varient en fonction des catégories et des régions caféicoles. Cette étude a aussi révélé que la quantité de caféine contenue dans une tasse (250 ml) de café à boire se situe entre 56,52 ± 0,75 mg (S1) et 66,36 ± 1,17 mg (S4). Ces teneurs ont servi de base de proposition de la limite de consommation journalière en tenant compte des catégories et de ses spécificités personnelles

Bibliographies de l'auteur

Ferdinand Ndikuryayo, Université du Burundi
Centre Universitaire de Recherche et de Pédagogie Appliquées aux Sciences, Laboratoire de Nutrition- Phytochimie, d’Ecologie et Environnement Appliqués, Institut de Pédagogie Appliquée
Paynet Ndihokubwayo, Université du Burundi
Centre de Recherche en Sciences Naturelles et de l’Environnement, Département de Chimie, Faculté des Sciences
Pierre Claver Mpawenayo, Université du Burundi

Centre de Recherche en Sciences Naturelles et de l’Environnement, Département de Chimie, Faculté des Sciences

Prosper Cishahayo, Université du Burundi

Centre de Recherche en Sciences Naturelles et de l’Environnement, Département de Chimie, Faculté des Sciences

Christophe Niyungeko, Université du Burundi
Centre de Recherche en Sciences Naturelles et de l’Environnement, Département de Chimie, Faculté des Sciences
Godefroid Gahungu, Université du Burundi
Centre de Recherche en Sciences Naturelles et de l’Environnement, Département de Chimie, Faculté des Sciences
Publiée
2022-11-30